News Briefs
Welcome to the Engagement Bureau

Et si le confinement avait rendu les consommateurs belges plus solidaires ?

Selon un étude commanditée par Mastercard, les habitudes prises en Belgique durant les trois derniers mois sont parties pour durer : 61% des belges continuent de dépenser au niveau local pour aider les commerces de proximité.

Mercredi 15 juillet 2020 – Alors que le masque continue d’imposer sa présence dans la plupart des lieux publics, d’autres habitudes semblent s’ancrer dans le quotidien des consommateurs belges. Outre l’essor du paiement sans contact, la nouvelle grande tendance consiste à acheter local. Et si le déconfinement permet de reprendre ses habitudes d’antant, il n’en est pas question : la solidarité reste plus forte pour le belge, désireux de continuer à soutenir les indépendants de son quartier.

Depuis le confinement, 61 % des consommateurs s’efforcent de dépenser leur argent dans les commerces de proximité pour aider les commerces indépendants à s’en sortir. Deux personnes sur cinq (41 %) déclarent avoir découvert de nouveaux magasins dans les environs depuis le début du confinement. Trois personnes sur cinq (59 %) affirment vouloir continuer à effectuer leurs achats au niveau local, même après la levée de toutes les restrictions d’achat et de déplacement liées au confinement.

Plus de la moitié (55 %) indiquent que les derniers mois leur ont ouvert les yeux à propos des gens dans le besoin et 45 % déclarent ressentir un plus grand sentiment d’appartenance à la collectivité. Une personne sur trois (33 %) est plus susceptible de dire bonjour à ses voisins et 31 % affirment à présent connaître le nom de leurs commerçants.

34 % des personnes interrogées indiquent que leur bar de quartier leur a manqué et 41 % disent vouloir manger et boire dans des restaurants et bars de quartier pour les aider à s’en sortir. Une personne sur cinq (22 %) dit avoir apprécié les « bières à emporter » proposées par les bars de quartier une fois leur réouverture partiellement amorcée.

Les salons de coiffure figurent parmi les autres commerces indépendants qui s’attendent à une forte reprise à la suite du confinement. 57 % des personnes interrogées ont préféré attendre la réouverture de leur salon de coiffure habituel plutôt que d’essayer de se couper les cheveux elles-mêmes ou d’avoir recours à un proche pour les aider. Les laitiers ont également connu un regain d’intérêt avec 15 % des personnes interrogées ayant déclaré s’être fait livrer du lait pendant le confinement et 14 % qui souhaitent conserver ce service.

Mark Barnett, président de Mastercard Europe, a déclaré : « La période que nous vivons a changé notre façon d’acheter. Parallèlement à l’essor des paiements en ligne et sans contact, les consommateurs se tournent aussi vers les commerces de proximité pour les produits de première nécessité. Les commerces de proximité jouent un rôle essentiel en fournissant des biens et des services ainsi qu’en contribuant à la reprise économique, mais ils participent également plus largement au soutien des populations locales et au développement d’un sentiment d’appartenance à la collectivité. Espérons que cette période difficile en Europe fasse émerger et perdurer une fidélité envers les commerces de proximité, même après le retour à une vie normale après le confinement. »

TOP 10 DES COMMERCES DE PROXIMITÉ QUI S’ATTENDENT À UN REBOND DE LEUR ACTIVITÉ APRÈS LE CONFINEMENT

  1. Boulangeries
  2. Boucheries
  3. Restaurants locaux
  4. Magasins de fruits et légumes
  5. Magasins de bricolage & quincailleries
  6. Cafés locaux
  7. Magasins de vêtements indépendants
  8. Fromageries
  9. Salons de coiffure & barbiers
  10. Librairies & boutiques locale

– Fin –

Note aux rédacteurs

Fly Research, société indépendante d’études, a mené un sondage en juin 2020 auprès de 10 000 adultes répartis dans 16 pays.