News Briefs
Welcome to the Engagement Bureau
Share

Oubliez le cash, les jeunes voyageurs luxembourgeois optent pour le paiement électronique

  • 9 jeunes luxembourgeois sur 10 possèdent une carte de crédit
  • 83% des Luxembourgeois de 18 à 30 ans détiennent une carte sans contact
  • 34% de nos jeunes voyagent au moins 4 fois par an

Luxembourg, le 18 juillet 2018 – Si le mois de juillet touche déjà à sa fin, les vacances ne sont pas finies pour autant. De nombreux jeunes luxembourgeois s’apprêtent encore à boucler leurs valises pour découvrir d’autres horizons. Et ce n’est pas un hasard si le mot « vacances » rime avec « dépenses ». Quel est le comportement d’achat des jeunes lors de leurs congés ? Quels moyens de paiement utilisent-ils ? En cette période estivale, Mastercard, acteur mondial du paiement, lève le voile sur les habitudes touristiques et le comportement des voyageurs luxembourgeois et belges âgés de 18 à 30 ans grâce à une étude menée par InSites Consulting.

Friands de transactions électroniques au quotidien comme en vacances

La jeune génération luxembourgeoise préfère les transactions électroniques (79%) aux autres moyens de paiement et adopte sans hésitation un comportement cashless. A titre de comparaison, ce chiffre atteint 70% en Belgique. Notre pays semble par ailleurs plus avancé que son voisin du nord en matière de technologie de paiement. En effet, la grande majorité des jeunes luxembourgeois (83%) affirme être déjà titulaire d’une carte de paiement sans contact, pour seulement 46% en Belgique.

Côté vacances, le paiement par carte reste fortement privilégié par les touristes luxembourgeois âgés de 18 à 30 ans, notamment lors de l’étape de réservation : une majorité des répondants ont utilisé le paiement électronique pour réserver leur transport (64%) et leur hébergement (63%). Selon l’étude, les personnes qui optent pour ce mode de paiement s’accordent pour dire que c’est le moyen le plus pratique (86%) et le plus rapide (69%).

« Au pays comme à l’étranger, les jeunes luxembourgeois demeurent des partisans incontestables du cashless et des transactions électroniquesCes dernières constituent d’ailleurs un réflexe pour de nombreux consommateurs luxembourgeois, et presque une norme pour la jeune génération. Une norme qui s’applique également en vacances : les jeunes ne veulent pas se préoccuper de leur moyen de paiement, ils s’attendent simplement à ce que leur carte soit acceptée où qu’ils soient. Et c’est ce que nous souhaitons offrir : les cartes Mastercard sont acceptées dans 210 pays à travers le monde. Il y a donc fort à parier que votre destination de vacances figure parmi cette liste », explique Henri Dewaerheijd, Country Manager Belux de Mastercard.

Le carte de crédit, un must have pour les jeunes

Durant leur pause bien méritée, les jeunes touristes luxembourgeois aiment se faire plaisir. En moyenne, ils ont dépensé 1.410 EUR pour leurs dernières vacances. Cela représente 160 EUR de plus que nos voisins Belges de la même génération, et près du double de la moyenne nationale qui s’élève à 770 EUR par résident pour un voyage[1].

Par ailleurs, la carte de crédit a pris une place de choix dans les habitudes de paiement des jeunes, puisque c’est la carte la plus plébiscitée pour la réservation du logement (50%) et du transport (47%), loin devant la carte de débit, le transfert d’argent et le cash. Plus de 9 Luxembourgeois sur 10 possèdent d’ailleurs leur propre carte de crédit. Ce chiffre est bien plus élevé que chez nos amis belges puisque seulement 74% d’entre eux en possèdent une. Plus spécifiquement, 74% des jeunes luxembourgeois détiennent une carte de crédit classique et 17% se tournent vers le modèle « Prepaid ».

Les jeunes luxembourgeois tiennent à leur confort en vacances : l’hébergement représente à lui seul près de 40% du budget total, soit un pourcentage bien plus élevé que ce qui est observé au-delà de nos frontières. A titre de comparaison, les jeunes vacanciers belges consacrent seulement un quart de leur budget vacances au logement. C’est donc pour les plus grosses dépenses que les jeunes luxembourgeois se tournent incontestablement vers la carte de crédit.

 

Plus de quatre voyages par an, et de préférence au sein de l’Union européenne

Les jeunes luxembourgeois aiment changer d’horizon. Plus d’un tiers d’entre eux (34%) ont en effet déclaré avoir voyagé au moins quatre fois au cours des douze derniers mois. Parmi les destinations prisées, près de deux tiers (63%) ont profité des charmes de l’Union européenne. 33% des jeunes sont quant à eux partis découvrir des contrées plus lointaines, les 3% restants constituant les Luxembourgeois restés au pays.

Même s’il voyage beaucoup, le jeune luxembourgeois estime qu’il n’est pas utile de contracter une nouvelle assurance. En effet, moins d’un répondant luxembourgeois sur quatre (24%) affirme avoir contracté une assurance complémentaire pour couvrir ses dernières vacances, soit 10% de moins qu’en Belgique. Ce désintérêt vis-à-vis de l’assurance complémentaire s’explique principalement par le fait qu’ils sont peu inquiets qu’un pépin leur arrive durant leur séjour (32 %), qu’ils sont déjà couverts par une autre assurance (29 %) ou que ces assurances sont tout simplement trop coûteuses (24 %).

Mastercard tient à rappeler qu’une assurance complémentaire n’est pas toujours nécessaire. En effet, comme le rappelle Henri Dewaerheijd : « Dès notre offre Gold, l’assurance annulation pour les voyages est la plupart du temps incluse par votre banque dans les couvertures offertes par Mastercard. Il n’est donc pas nécessaire pour les touristes de souscrire une assurance additionnelle lors de la réservation. Cela représente donc une belle économie, et un budget supplémentaire non-négligeable pour pleinement profiter des activités sur place ou pour l’achat de souvenirs ».

* * *

Méthodologie

Cette étude a été menée par InSites Consulting pour le compte de Mastercard entre le 22 juin et le 5 juillet 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 1.000 répondants belges et de 150 répondants luxembourgeois. La population interrogée est âgée entre 18 et 30 ans et a réalisé un voyage d’au moins une nuit au cours des douze derniers mois.

* * *

[1] http://www.statistiques.public.lu/catalogue-publications/regards/2017/PDF-11-2017.pdf