Blogs
Beyond the Transaction: Every Transaction Has a Story
Partager 

L’âge moderne de la cybercriminalité

Par Ajay Ballah, President, Global Enterprise Risk and Security, Mastercard

Avec des technologies de paiement de plus en plus perfectionnées,  les cyberattaques deviennent de plus en plus sophistiquées, ce qui augmente sensiblement les risques pour nous tous.

Paris, le 02 Octobre 2017 – L’impact de la technologie sur la transformation de la société a été considérable. L’augmentation exponentielle de supports intelligents est à l’origine d’une nouvelle ère de commodité, de capacité et de connaissances pour des milliards d’individus. Pourtant,  avec tous les avantages qu’elle apporte, la nature même d’une connectivité accrue est aussi source de vulnérabilité grandissante.

Alors que l’innovation a pris de l’ampleur, la sécurité a  quant à elle stagné et a été mise en œuvre dans une réflexion d’après coup, au lieu d’être intégrée dès la phase de conception. Cette approche doit changer et, ironiquement – la technologie – catalyseur  de ces vulnérabilités accrues, en est aussi la solution.

Jusque-là, les préconisations d’usage courantes pour garantir la protection des données financières consistaient  à s’assurer que personne ne regarde votre code PIN au moment de la saisie. Mais l’émergence des paiements en ligne a bouleversé les règles du jeu pour les consommateurs et les criminels; désormais, la frontière entre le monde physique et virtuel s’est estompée et les criminels n’ont plus besoin d’être “physiquement présents” pour subtiliser les données. Cet anonymat leur offre indéniablement l’avantage.

Par une simple recherche en ligne, il est facile de découvrir l’ampleur réelle de la cybercriminalité. Des millions, sinon des milliards d’individus, en ont été victimes, leurs données compromises, cette année seulement. Chacune de ces personnes avait placé sa confiance dans un service en charge de la protection de leur identité numérique et pourtant, jour après jour, cette confiance a été mise à mal. Bien sûr, ce dommage peut parfois être  corrigé grâce à un simple changement de mot de passe, cependant, pour de nombreuses personnes, les conséquences d’une faille de sécurité peuvent augmenter considérablement la probabilité de vol d’identité dans un futur proche.

Sans surprise, la sécurité est une préoccupation majeure pour les consommateurs. Selon le rapport de la Commission européenne de 2016 sur la cybersécurité, l’une des préoccupations les plus courantes en matière de services bancaires ou d’achat en ligne concernait la sécurité des paiements en ligne (mentionnés par 42% des internautes de l’Union européenne). Pourtant, les paiements numériques demeurent  l’un des moyens de paiement  les plus sécurisés.

Une protection des données intelligente

Tout comme les criminels, les spécialistes des paiements sont devenus plus intelligents, investissant des milliards dans la création de solutions novatrices destinées à  protéger vos paiements. De solutions visibles, comme la biométrie, aux solutions moins perceptibles comme l’intelligence artificielle, les technologies de sécurité évoluent.

En coulisse, les outils de détection de la fraude tels que Decision Intelligence utilisent l’Intelligence Artificielle pour analyser les comportements en matière de paiement, en apprenant des achats du consommateur, et améliorant ainsi les possibilités de détecter une activité criminelle. Ceci, couplé à des outils tel le système EDS (Early Detection System ) – qui détermine et informe les émetteurs lorsqu’une carte ou un compte est à risque de fraude élevé – permet de mieux détecter et faire cesser   la fraude.

En ce qui concerne les solutions dites “visibles”, nous collaborons avec des entreprises comme Nudata qui investissent dans le domaine de la biométrie en authentifiant les utilisateurs grâce à des analyses comportementales et statistiques en temps réel. Celles-ci nous permettent d’appréhender la manière dont vous utilisez votre appareil et ainsi d’en limiter l’accès aux criminels ou aux technologies type “bots”  qui imitent une personne réelle.

En outre, le laboratoire DigiSec de Mastercard se concentre sur la détection  proactive des menaces pesant sur les paiements numériques à l’aide de technologies de pointe provenant de disciplines alternatives (comme les lasers utilisés en astronomie ou les rayons X dans les laboratoires médicaux) pour imiter les cybercriminels.

Il n’y a pas de remède miracle  pour lutter contre les cybercriminels, et face à ce constat, les acteurs de l’industrie des paiements à travers le monde doivent collaborer pour partager les idées, les solutions et les meilleures pratiques afin de garantir le plus haut niveau de sécurité,  tout en offrant au consommateur une expérience de paiement fluide.