Blogs
Beyond the Transaction: Every Transaction Has a Story

Faire avancer le secteur des paiements à vive allure

La façon dont nous payons et faisons des achats continue d’évoluer rapidement, grâce aux progrès de la technologie et aux changements réglementaires positifs impulsés par la DSP2 (Directive sur les Services de Paiement 2) de l’Union Européenne. La vision d’un paysage des paiements numériques sûrs, sécurisés et simples se déploie tout autour de nous.
Ann Cairns, Présidente des Marchés internationaux de Mastercard, explique le rôle de la nouvelle législation, qui positionne l’Europe à l’avant-garde de l’innovation en matière de nouveaux paiements.

La technologie et l’innovation ont eu un impact fondamental sur presque tous les aspects de l’activité économique au cours de la dernière décennie. Le secteur des paiements est également concerné. Il en résulte un changement majeur dans les attentes des consommateurs, sur la manière et le moment où ils effectuent leurs achats,  mais également sur l’expérience de paiement chez les commerçants, avec une vague de nouveaux acteurs et services sur le marché.

Comme dans de nombreux autres secteurs, la DSP2 a pour objectif de jouer le rôle de propulseur pour l’innovation. La DSP2 veille à ce que la réalisation et la réception d’un paiement soient sécurisées et simples et répondent aux attentes des utilisateurs en termes de service et de simplicité, tout en garantissant la protection du consommateur.

Pour beaucoup, les changements apportés par la DSP2 peuvent sembler accablants. Mais à plusieurs égards, il s’agit simplement de savoir comment nous nous adaptons aux innovations récentes, en apportant des solutions de paiement plus rapides, plus sûres et plus pratiques. Tout changement est source d’opportunité. Notamment celle d’un paysage concurrentiel, qui continuera à évoluer et à apporter de nouvelles solutions et de nouvelles possibilités.

Fondamentalement, la DSP2 permet au secteur des paiements dans toute l’Europe d’évoluer au regard des changements dans les habitudes de consommation, tout en garantissant la sécurité, la confiance et la facilité. Cette transformation ouvre de nouvelles possibilités pour les entreprises et les consommateurs, grâce à des technologies telles le sans contact, la biométrie (par exemple, les empreintes digitales ou la reconnaissance faciale) ou le cryptage.

Ainsi chaque appareil devient un moyen de paiement et nous voyons un monde d’opportunités s’ouvrir. C’est notamment la possibilité de fournir de nouveaux services améliorés, qui répondent non seulement aux exigences de facilité et de simplicité, mais qui adhèrent également à de nouvelles normes améliorées, pour des niveaux élevés de sécurité et de protection des consommateurs.

Mastercard joue un rôle crucial dans ce paysage en mouvement. A ce titre, l’acquisition récente de Vocalink, leader mondial des paiements bancaires, reflète la demande croissante d’options de paiement de compte à compte ou, plus simplement, la demande croissante de choix de paiement.

Pour l’ensemble de l’écosystème des paiements, les nouvelles règles de la DSP2 sur l’open banking (parfois appelé «accès au compte»), permettant aux tiers d’accéder à toutes les informations de compte bancaire, contribueront à rendre ce secteur toujours plus dynamique, où les banques, les fournisseurs de service et les tiers collaboreront et seront en concurrence pour mettre de nouveaux services sur le marché.

Au cœur de tout cela, il s’agit de mettre le pouvoir entre les mains des consommateurs qui, eux seuls, pourront accorder l’accès à leurs comptes, tout en conservant leur tranquillité d’esprit. Ils peuvent vouloir faire cela par exemple dans le cas de versements hypothécaires, ou pour souscrire un nouveau contrat de téléphone. Ils pourraient vouloir utiliser un fournisseur de technologie ou l’une de leurs banques pour agréger les données de compte pour eux. Les nouvelles règles dans ce domaine, telles les mesures de sécurité renforcée et l’authentification forte, sont cruciales.

Il est essentiel que les technologies de sécurité les plus solides soient déployées pour permettre le développement du nouvel écosystème d’interactions bancaires ouvertes entre les banques et les tiers. Cela représente à la fois un véritable défi  et une grande opportunité pour les banques – chez Mastercard, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires banques et  commerçants pour construire un écosystème bancaire ouvert et sécurisé, qui réponde aux nouvelles exigences, tout en se concentrant sur les besoins futurs.

Il est impératif pour tous ceux qui opèrent dans cet espace de s’assurer qu’au fur et à mesure que la technologie évolue et que les comportements changent, le paiement soit simple, pratique et sécurisé. Ainsi, nous pouvons tous profiter d’options de paiement qui ne répondent pas seulement à nos attentes mais les dépassent. Que ce soit par le biais de paiements sur place au moyen du sans contact, d’un portefeuille numérique, ou de nouvelles applications tierces, il est essentiel de garder cet objectif de base à l’esprit.

La combinaison de l’expertise existante et de l’innovation intelligente dont les entreprises du secteur font preuve est cruciale pour garantir que l’avenir des paiements en Europe demeure favorable. Il ne s’agit pas seulement de dispositifs anti-fraude et de mesures de protection de la vie privée solides, qui devraient étayer tout nouveau service, mais avant tout de la combinaison de nouvelles technologies et de cadres réglementaires stables, permettant de tirer parti de l’expérience et des nouvelles idées pour l’évolution des solutions de paiement.

La DSP2 nous aidera à offrir à la fois un meilleur choix, une protection et une expérience accrue aux consommateurs en 2018 et au-delà, d’une manière qui profite aux consommateurs et à tous ceux qui bénéficient des paiements électroniques.

Infographie Mastercard à découvrir ici.