• Comme près d’un tiers des Européens, 3 millions de Belges prendront l’avion, le train ou la voiture pour retrouver leur famille à l’occasion des fêtes de fin d’année.
• En tout, les Belges parcourront en moyenne 269 km pour rejoindre leur famille pour les festivités.
• De manière surprenante, près d’un Belge sur trois déclarent faire le trajet pour revoir… leur animal de compagnie.

Waterloo, 9 décembre – Alors qu’en 1986, Chris Rea mettait en avant le plaisir de retrouver ses proches pour Noël avec son tube « Driving Home for Christmas », Mastercard a entrepris de chiffrer cette tendance avec une toute nouvelle étude du même nom. Avec une distance moyenne de 269 km, 3 millions de Belges rentreront à la maison pour Noël pour passer les fêtes de fin d’année avec leurs parents, leurs frères et sœurs et leur… animal de compagnie.

Si certains associent instinctivement « fêtes de fin d’année » à « cadeaux », pour d’autres, elles sont surtout synonymes de retrouvailles familiales. L’étude « Driving home for Christmas[1]”, réalisée par Mastercard, permet de révéler la grande tendance des personnes qui voyagent pour être avec leurs amis et leur famille pendant la période de Noël, et la distance que les européens parcourent pour rentrer à la maison pendant la période des fêtes.

269 km sont parcourus en moyenne par les Belges pour retrouver leurs proches

À l’heure où les membres de la famille vivent souvent aux quatre coins du monde, il n’est pas étonnant de constater que les Belges effectuent un voyage moyen de 269 km pour rentrer dans leur ville natale au moment des fêtes. Cependant, si cette distance, équivalente au chemin à parcourir entre Bruxelles et Dortmund, peut paraître longue, elle est en réalité la deuxième plus courte après les Polonais, avec une moyenne 206 km. Les plus grands voyageurs sont les Portugais, qui parcourent environ 891 km pour rejoindre leurs proches à l’approche des fêtes.

Parce que l’imprévu a ses charmes, 10% des Belges qui rentrent à la maison pour Noël le font en catimini afin de surprendre leur famille… et leur animal de compagnie.  En effet, près d’un tiers des Belges (29%) déclarent vouloir rentrer à la maison pour revoir leur animal domestique.

Noël au soleil…

Pour certains, Noël sera célébré « qu’importe la place et qu’importe l’endroit ». C’est le cas pour 21% des Belges qui s’en vont passer les fêtes de fin d’année à l’étranger. Différentes raisons permettent de justifier ce choix : moins stressant que de devoir organiser Noël chez soi (23%), le voyage permet aussi d’éviter les tensions familiales (14%) ou encore de bénéficier d’une météo bien plus clémente que la fraîcheur belge (23%).

… ou en solo

Malheureusement, 17% des Belges n’ont pas l’opportunité de rentrer à la maison pour Noël pour des raisons financières (32%), parce qu’ils doivent travailler durant la période de fin d’année (19%) ou simplement parce qu’ils passeront les fêtes dans la famille de leur partenaire (22%). Heureusement, la technologie permettra tout de même de passer un moment proche des êtres aimés, puisque 24% des Belges ne pouvant rentrer à la maison feront un Skype ou un FaceTime avec leur famille.

[1] L’étude Mastercard « Driving Home for Christmas » a été réalisée par l’entreprise de recherche indépendante Fly Research auprès de 10.000 adultes à travers 19 pays en novembre 2019.