Avec l’amélioration technologique des accessoires connectés, les marques de mode deviennent le fer de lance du marché, et créent des objets misant davantage sur le style et la praticité que sur les fonctionnalités.

Mardi 26 février 2019 – Avec l’avancée technologique des accessoires connectés, les marques de mode prennent la main sur l’wearable static asset 2évolution de ce secteur. Aujourd’hui, un adulte sur cinq porte une montre connectée ou un bracelet de sport intelligent. Le marché mondial des accessoires connectés devrait peser 30 milliards d’euros d’ici 2020 – preuve que ce secteur est à surveiller de près.

Jusqu’à aujourd’hui, les fonctionnalités techniques ont dirigé les choix. La plupart des appareils se différencient uniquement par leur autonomie et leurs performances. Mais technologie et mode ne sont pas incompatibles : des textiles intelligents aux lunettes Google portées par les mannequins sur les podiums des Fashion Weeks, en passant par le défilé de robes du créateur de mode Adam Selman, équipées de la nouvelle génération de paiement, la technologie du vêtement occupe une place grandissante dans la mode.

« New York, Londres et Milan auront leur Fashion Week ce mois-ci, et le Mobile World Congress de Barcelone vient de commencer. C’est donc le moment idéal de parler de l’avenir des vêtements et accessoires. Dans le milieu de la mode, les tendances de type « athleisure » continuent de s’affirmer. En parallèle, la technologie s’accélère et se miniaturise, s’adressant à ces mêmes consommateurs, en quête de solutions à la fois minimalistes, fluides et bien pensées. Désormais, la technologie et les marques de mode doivent travailler main dans la main pour clarifier auprès des consommateurs  l’épineuse question : ces appareils relèvent-ils de l’accessoire de mode, du matériel technologique ou de l’outil de fitness ? », questionne Jorn Lambert, Vice-Président Exécutif des Solutions Numériques de Mastercard.

Mode et technologie sont indissociables l’une de l’autre. Les accessoires connectés doivent donc séduire les deux milieux pour attirer les consommateurs. Manchette en diamant, montre en métal ou bague plaquée or : la joaillerie connectée, qui permet aux consommateurs d’accéder à de nouveaux modèles tout en soignant leur apparence, jouera un rôle essentiel dans la prochaine étape de croissance de la technologie portable. Pour les marques, il s’agit d’une voie prometteuse, qui permettra de pénétrer sur un nouveau marché et de toucher une clientèle nouvelle, connectée et née à l’ère du numérique. Les accessoires connectés sont multi-usages, mais moins chers que la plupart des appareils mobiles.

Pour les fournisseurs de technologies, toute la difficulté consiste à mettre au point des processus aussi discrets et fluides que possible, pour que les marques de mode puissent concevoir des accessoires à l’esthétique haut de gamme. L’un des pionniers de ce domaine est Sony, avec sa montre-bracelet connectée Wena™. Le bracelet « Wear Electronics Naturally » (« portez l’électronique avec naturel ») est conçu pour faciliter le quotidien, grâce à ses fonctionnalités de paiement rapide sans contact, de suivi de l’activité physique et de jumelage direct aux notifications de son téléphone – le tout, concentré dans une luxueuse pièce d’horlogerie.

wearable static asset 1

Pour répondre au désir de commodité du consommateur, la prochaine étape sera de rendre le processus de paiement aussi aisé qu’un simple geste ou un effleurement du doigt, avec une esthétique « prête à être instagramée ». La fonction paiement est d’ores et déjà disponible sur plus d’une trentaine d’accessoires connectés, dans 21 pays de l’UE.

 

A propos de Mastercard au MWC :
Mastercard aura son propre stand au MWC de Barcelone, avec la présence sur place, des experts par secteur disponibles pour répondre aux demandes spécifiques des medias.

Contacts presse
Donatienne Douriez – Donatienne.Douriez@mastercard.com – 01 42 73 81 23
Agence Oxygen – mastercard@oxygen-rp.com – 01 41 11 23 9